interrompit encore Franz, cette paysanne qui lui a arraché son moccoletto . ... C'était un jeune garçon de quinze ans, répondit Peppino . mais il n'y a pas de honte pour votre ami à y avoir été pris . Beppo en a attrapé bien d'autres, allez. imitation de sac longchamp Et Beppo l'a conduit hors des murs . dit le comte. Justement, une calèche attendait au bout de la via Macello . Beppo est monté dedans en invitant le Français à le suivre . il ne se l'est pas fait dire deux fois. Il a galamment offert la droite à Beppo, et s'est placé près de lui. Beppo lui a annoncé alors qu'il allait le conduire à une villa située à une lieue de Rome. longchamp sac de voyage grand pliage noir Le Français a assuré Beppo qu'il était prêt à le suivre au bout du monde. Aussitôt le cocher a remonté la rue di Ripetta, a gagné la porte SanPaolo . et à deux cents pas dans la campagne, comme le Français devenait trop entreprenant, ma foi, Beppo lui a mis une paire de pistolets sur la gorge . aussitôt le cocher a arrêté ses chevaux, s'est retourné sur son siège et en a fait autant. En même temps quatre des nôtres, qui étaient cachés sur les bords de l'Almo, se sont élancés aux portières. Le Français avait bonne envie de se détendre, il a même un peu étranglé Beppo, à ce que j'ai entendu dire, mais il n'y avait rien à faire contre cinq hommes armés. Il a bien fallu se rendre . sac en toile imitation longchamp on l'a fait descendre de voiture, on a suivi les bords de la petite rivière, et on l'a conduit à Teresa et à Luigi, qui l'attendaient dans les catacombes de SaintSébastien. Eh bien, mais, dit le comte en se tournant du côté de Franz il me semble qu'elle en vaut bien une autre, cette histoire. Qu'en ditesvous, vous qui XXXVII. Les catacombes de SaintSébas... 111 Page 115 Le Comte de MonteCristo, Tome II êtes connaisseur .